Direction

Photo.MMClaivaz

Marie-Marthe Claivaz

Née à Sion, Marie-Marthe Claivaz s’intéresse très tôt à la musique : elle suit des cours de piano au conservatoire de sa ville natale et par la suite entreprend des études de chant dans la classe de Jean-Luc Follonier aux conservatoires de Sion et Fribourg. Admise à la HEM de Genève, elle poursuit sa formation dans les classes de Maria Diaconu et y obtient son diplôme. Parallèlement, elle se perfectionne lors de masterclasses auprès de professeurs tels Brigitte Fournier, Brigitte Balleys, Irwin Gage, Natalie Stutzmann ou David Jones. Après avoir suivi des cours avec la Mezzo-Soprano Isabelle Henriquez elle parfait actuellement son parcours auprès du ténor et professeur à la HEM de Lausanne, Frédéric Gindraux. En 2007, elle est lauréate du prix culturel de la Ville de Sion, distinction venant consacrer sa contribution à l’art lyrique et son engagement auprès des jeunes chanteurs de sa région.

En tant que soliste, Marie-Marthe Claivaz a chanté pour de nombreux chefs en Suisse romande. Son répertoire couvre la période baroque (nombreuses cantates, Oratorio de Noël de Bach, Passion selon Saint-Luc de Telemann), en passant par des œuvres classiques (différentes messes et Davide Penitente de Mozart) ou romantiques (psaume Hör mein Bitten et Magnificat de Mendelssohn, Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns), jusqu’au 20ème siècle avec le Magnificat d’Arvo Pärt. Sur scène, elle a joué dans deux productions mémorables de l’Association Ouverture-Opéra, tenant avec brio les rôles de Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart et de Mimi dans La Bohème de Puccini. Elle a été engagée par le festival Les Riches Heures de Valère où elle a interprété le Stabat Mater de Boccherini avec l’ensemble Fratres. Elle a aussi collaboré avec le chœur de la Cité de Lausanne, dirigé par Dominique Tille, en tenant la partie de soprano II du Membra Jesu Nostri de Buxtehude.

Parallèlement à ses études de chant, Marie-Marthe Claivaz a suivi des cours de direction dans la classe d’André Ducret. Munie de son certificat, elle dirige plusieurs chœurs en Valais et, en janvier 2009, a fondé l’ensemble vocal Cantamabile dans le but de diversifier le paysage musical valaisan et de donner la possibilité à certains de ses élèves de chanter dans un ensemble.

Dernièrement vous avez pu l’entendre dans le Requiem de Mozart avec le chœur d’Hérémence dirigé par Samuel Emery ainsi que dans un récital donné avec le pianiste Jean-Philippe Clerc à l’Hôtel de Ville de Sierre. Elle s’est produite plusieurs fois avec son ensemble vocal Cantamabile notamment dans Didon et Enée de Purcell, où elle a tenu le rôle-titre, la Petite Messe solennelle de Rossini ou encore Membra Jesu Nostri de Buxtehude. Elle vient de terminer un projet avec la schola de Sion avec laquelle elle a interprété le Requiem de Campra et le Miserere des Jésuites de Charpentier.